fbpx

Les traitements quotidiens

La kinésithérapie

La kinésithérapie respiratoire est un des piliers du traitement de la mucoviscidose. Elle améliore la qualité de vie des patients et augmente leur espérance de vie.

Ensuite, pour dégager les bronches, l’évacuation du mucus se fait par l’expectoration, avec l’aide de la kinésithérapie respiratoire.  

Donc, il s’agit d’une sorte de toilette bronchique qui évite l’accumulation de mucus au sein des bronches et prévient les éventuelles complications.

La kiné respiratoire doit être accompagnée par la pratique d’un sport adapté à l’état de santé de chacun. 

La pratique régulière d’une activité physique contribue à diminuer les exacerbations et donc à améliorer la fonction respiratoire.

L'aérosolthérapie

L’aérosolthérapie représente un autre pilier du traitement proposé aux patients.

De plus, les manifestations respiratoires de la mucoviscidose sont liées à l’infection et à la réaction inflammatoire des bronches.

Le premier objectif de l’aérosolthérapie est de liquéfier le mucus présent dans les poumons afin de pouvoir l’évacuer plus facilement.

Le second étant de diffuser des antibiotiques pour combattre les infections. 

Donc, ce traitement consiste à diffuser des médicaments à l’intérieur des poumons grâce à un appareil aérosol.

La Prescription d’antibiotiques

En cas d’infection, des antibiotiques doivent parfois être prescrits. Ils s’administrent soit par la bouche (sirop, comprimés), soit par aérosol, soit par voie intraveineuse.

Donc, pour limiter la dégradation pulmonaire, l’antibiothérapie doit être précoce et donnée à doses élevées.

Enfin, le rythme, la durée, le choix des antibiotiques s’accordent en fonction des germes isolés et de leur sensibilité aux antibiotiques.